FISCALITE CGT

En 2019, pour refonder la démocratie :

Reconstruisons notre système

fiscal et notre sécurité sociale

Redécouvrir le sens de l’impôt, des cotisations sociales, et donc de la redistribution, au travers de la lutte pour la justice fiscale et sociale ! Voilà une perspective saine pour notre démocratie !

Selon l’OCDE, la France est la championne du monde des prélèvements obligatoires. De quoi parle-t-on ? Les prélèvements obligatoires intègrent impôts, taxes … et cotisations sociales, qui ne sont ni des impôts ni des taxes mais un élément du salaire. « Salaire socialisé » que les salariés ou leurs enfants toucheront à un moment ou à un autre (assurance maladie, chômage, retraite, allocation familiale, aide au logement …). Ces cotisations financent notre assurance sociale, la sécurité sociale. Dans les pays où elle n’existe pas, il faut s’assurer seul ou payer seul. Les soins médicaux ne sont par exemple pas gratuits dans ces pays. Où chacun est donc              «libre» … de se soigner … ou pas !

· Les cotisations sociales (maladie, retraite…) représentent 6, 3% du PIB aux Etats-Unis, 14, 2% en Allemagne, et 16,8% en France.

Mais alors comment les étatsuniens font-ils ? Ils payent des assurances privées, ce qui au global leur revient plus cher. Les dépenses de santé représentent 18% du PIB aux Etats-Unis et 12% en France. Privatiser le service public c’est plus cher, moins efficace et injuste ! Et les salariés ont moins de droits, de liberté, moins de « sécurité ». Soit dit en passant la logique est la même pour les impôts, si on ne finance plus collectivement les services publics, il faudra les payer directement, individuellement.

Comparer des systèmes fiscaux, des niveaux de prélèvement ne vaut que si l’on compare l’organisation sociale dans le même temps.

Par exemple : il conviendrait de constater que si le niveau des prélèvements obligatoires est plus élevé en France, il permet de financer l’école publique, gratuite et laïque, alors qu’aux États-Unis il conviendra de mettre la main à la poche pour emmener vos enfants à l’école …

· L’impôt sur les revenus, les bénéfices et les gains en capital représente 10,9% du PIB en 2017 en France et …12,2% en Allemagne, et même… 12,4% aux Etats-Unis !

· Et la pression fiscale sur le patrimoine ? en 2017 (dernière année d’existence de l’ISF en France), elle représentait 4,4% du PIB contre… 4,2% aux Etats-Unis !

Le système fiscal en régime capitaliste est fondamentalement injuste parce qu’il exonère le capital et les hauts revenus de toute participation à la solidarité collective. En clair, plus on est riches, moins on paye d’impôts : L’exemple de la TVA est clair, cette taxe est à la base du système fiscal actuel car c’est un impôt « transparent » et surtout à taux fixe. Tout le monde le paye, et au même taux, quel que soit ses revenus.Pour la justice fiscale et sociale, la CGT propose des réformes basées notamment sur :

1. le renforcement du financement de la sécurité sociale par les cotisations et le renforcement du pouvoir des travailleurs sur sa gestion

2. la refonte de notre système fiscal en le centrant sur un impôt sur le revenu simplifié et plus progressif, une baisse du taux normal de la TVA à 15% immédiatement, la réinstauration de l’ISF, une véritable taxe sur les transactions financières.

3. la lutte contre la fraude fiscale (80 milliards d’euros) et l’évasion fiscale (60 milliards d’euros) …

 

Projet de loi Santé « Ma Santé 2022 » : le gouvernement méprise les personnels et la population !

Le déni de démocratie des ordonnances L’exigence sociale qui s’exprime, tant de la part des personnels de santé, des citoyens que de notre organisation syndicale porte l’enjeu sociétal des moyens pour un système de santé accessible et de qualité. C’est … Continuer la lecture