RAPPORT DE L’OCDE : Toutes les raisons de se mobiliser !

L’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), un laboratoire du libéralisme, a livré au ministre de l’Économie son rapport annuel sur la France.
Voici le résumé de ce rapport : « L’activité économique progresse mais renforcer la croissance aiderait à maintenir le niveau de protection sociale ; Trop de personnes sont exclues du marché du travail ; Une stratégie de long terme aiderait à réduire la dépense publique et améliorer ses effets sur l’équité. »
Derrière ces mots en « trompe l’œil » se cachent un plaidoyer pour les politiques libérales et un encouragement du tandem Macron-Philippe pour persévérer dans cette direction.
Ainsi, l’OCDE applaudit des deux mains les ordonnances Macron, entre autres, pour renforcer la « flexibilité du marché du travail » et affaiblir les juges prud’homaux.
Autre recommandation : « réduire la dépense publique ». Évidemment, les experts de l’organisation libérale ne visent pas les dépenses inutiles, à l’instar des dizaines de milliards d’euros d’aides et d’exonérations fiscales et sociales accordées, chaque année, aux entreprises. Aides et exonérations qui n’ont donné aucun résultat probant, notamment en termes d’emplois. Leur seul résultat concret est l’amélioration des profits et des dividendes versés aux actionnaires. Ainsi, l’OCDE ovationne le CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi), alors que de nombreuses études confirment que, loin d’améliorer l’emploi, cette mesure a surtout permis aux entreprises d’augmenter leurs bénéfices.
Pour justifier sa recommandation, l’organisation libérale rappelle que par rapport au produit intérieur brut (PIB, qui représente à peu près le revenu national), les dépenses publiques en France sont de 12 points supérieures à celles de l’Allemagne. Mais, ces experts omettent que ces dépenses ne recouvrent pas les mêmes choses dans les deux pays. À titre d’exemple, la différence du système des retraites explique une grande partie de cet écart.
En dépit des critiques multiples pour justifier la nécessité de la poursuite des politiques libérales, le rapport de l’OCDE reconnaît que les Français jouissent « d’un bien-être enviable » et que la France « a de nombreux atouts. » En effet, les statistiques du rapport confirment que la France se distingue par une espérance de vie en bonne santé parmi les plus élevée du monde, une productivité du travail largement supérieure à la moyenne des pays de l’OCDE, devant l’Allemagne, l’Italie et les États-Unis et un taux de pauvreté parmi les plus faibles du monde.
Ce n’est évidemment pas du côté des politiques libérales qu’il faut chercher les raisons de ces atouts. Ces atouts s’expliquent par notre modèle de protection sociale et par les services publics qui, malgré leur affaiblissement à cause des politiques libérales, demeurent d’une grande qualité.
Or, tant les recommandations de l’OCDE que les orientations de l’équipe Macron-Philippe affaiblissent les services publics et visent à transformer notre modèle de protection sociale pour donner plus de place aux acteurs privés.
Tout cela confirme la nécessité de se mobiliser pour mettre en échec ces politiques.
Dans la foulée de la journée d’action réussie du 12 septembre, la CGT et ses organisations continuent leur travail d’explication et de mobilisation pour que le 21 septembre soit une nouvelle journée d’action où salariés, privés d’emploi, retraités et jeunes porteront, avec plus de force, leur l’opposition aux politiques libérales et leurs revendications pour le progrès social.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *